Traumatisme et Résilience

Parler ou ne pas parler du drame de vendredi soir ? Une prise de parole n’est-elle pas une démarche opportuniste ? Ne pas en parler est-il un acte de courage ? Comment agir en empathie, exposer ses valeurs et sa culture, et s’inquiéter d’un risque d’amalgame efficacement ?

De façon très sobre, je propose ma contribution avec cette Interview de Jean Paul Mari , qui s’adresse aux centaines de personnes qui ont cotoyé l’horreur, et à tous ceux qui l’éprouve dans le secret de leur vie hors des médias.

La résilience suppose de créer de nouveaux liens, elle ne peut advenir seul; prenons soin de notre entourage.

Lundi prochain je vous parlerai d’une pratique vintage : le management 😉

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *