Les bonnes résolutions

A quoi sert de se souhaiter une bonne année? à quoi servent ces rituels? A renforcer les liens, bien sûr; ainsi celui qui reçoit des voeux est conforté sur la place qu’il occupe dans ses cercles familial, amical et professionnel. C’est un check affectif et social dont l’importance apparait surtout lorsque les voeux que l’on attend arrivent tard, sans âme, voire pas du tout.

Le temps est circulaire, et ce retour symbolique au début, à la page blanche, est la fabuleuse opportunité d’un rendez-vous avec soi. C’est une chance, au moins toutes les 52 semaines, de s’arrêter, de piloter son petit processus d’amélioration continue avec fixation d’objectifs (SMART bien sûr, c’est à dire mesurables, atteignables, réalistes, etc…).

Certains pratiquent, ou pratiquaient – avec ou sans connotation religieuse – l’examen de conscience; aujourd’hui il est plus trendy de parler de méditation en pleine conscience; quel que soit le terme, cet arrêt sur image, cadeau pour soi, apporte un regard distancié et lucide sur son comportement, ses ambitions, son projet de vie. Une mise en perspective, en cohérence, en décision pour être en action.

Ce moment convenu du début d’année, durant lequel il est question de bonnes résolutions, est un coup de pouce que l’on peut s’offrir, pour que l’énergie irradie nos voeux de transformation, pour lutter contre la procrastination, pour agir et réussir. Ne fuyons pas, confrontons nous à ce qui nous tient le plus à coeur, et à ce qu’il nous faut accomplir pour l’atteindre.

Je vous souhaite à tous, pour 2016, de formuler plein de belles résolutions, de les partager et de vous en enthousiasmer! Vive 2016, 366 jours de belles choses à accomplir!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.