La méthode Coué est-elle toujours d’actualité?

Plus scientifiquement nommée prophétie auto-réalisatrice, la célèbre méthode Coué est regardée par certains avec condescendance et par d’autres comme inspirante et actuelle… Pour être fort nous devons imaginer que nous pouvons faire ce que nous voulons faire, disait le célèbre pharmacien décédé il y a 90 ans.

« Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux, »

est l’une des auto-suggestions emblématiques de la méthode d’origine, qui a donné naissance à différents courants, psychologie positive, hypnose, PNL, effet pygmalion, effet placebo etc… Le principe central – la force de l’imagination, supérieure à celle de la volonté – est en action lors des exercices de Vision que bon nombre d’entreprises pratique.

Imagine all the people, sharing all the world… Lennon serait il un adepte?

La méthode Coué n’est pas, dans sa version d’origine, susceptible d’être confondue avec une pratique manipulatrice, Coué précisant qu’il s’agit de « l’implantation d’une idée en soi-même par soi-même ».

Ces principes semblent actuels, pleins de bon sens. Sont-ils compatibles avec les élans de collaboration, libération et co-construction en émergence? En ce qu’ils génèrent la foi dans le succès accessible et créent un élan dynamique transcendant les peurs, les courants issus de la pensée positive, ou méthode Coué, semblent fertiles.

Professeure de psychologie à l’Université Canadienne de Waterloo, Joanne Wood alerte néanmoins sur ses effets délétères sur des personnes ayant une mauvaise image d’elles-mêmes. Paradoxe déconcertant : ces principes peuvent même susciter un effet inverse en renforçant une image négative sur fond de culpabilité.

Ainsi, quand un leader – indépendamment de son charisme avéré ou non – affirme « ça va mieux » à un groupe d’individus, l’effet positif sur ceux qui sont enclins à le penser préalablement est sans doute vertueux et moteur; il serait en revanche totalement contre-productif sur les autres. Ceci mérite réflexion, d’autant que les chefs d’entreprises sont des leaders souvent plus optimistes que la plupart en situation comparable; ils sont donc susceptibles, de bonne foi, de répéter à l’envi des messages d’espoir, mobilisateurs, renforçant a minima leur propre chance de succès, mais pas nécessairement celle de leurs équipes. Les écoles de management promulguent volontiers ces approches, parfois sous forme de grand messes, conventions,… Elles insistent aussi sur l’écoute active, authentique, qui entend les doutes et les fragilités, pour ciseler un discours qui sera perçu comme cohérent, juste, pertinent, et donc efficace.

La méthode Coué n’est pas manipulatrice; elle ne peut s’assimiler à une forme d’Inception, implantation d’idées dans l’esprit des autres; il s’agit bien au contraire d’une manière de renforcer les ressorts intimes dans le but de rendre réelle une aspiration que porte la personne, dans le respect de son intégrité, de ses valeurs et de son libre arbitre.

Retrouvez ici les articles du blog – merci d’avance pour vos Correspondances!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.