Linkxit, newlinks

Le vote en faveur du Brexit est avant tout un Linkxit, la rupture d’un lien historique, structurant, affectif, avant d’être financier et politique. Ironie de l’histoire, histoire de référendums: un vote populaire, français, avait fini par accepter l’adhésion du Royaume Uni à l’Union Européenne, le même type de consultation l’en sort 43 ans plus tard. Ce saut dans l’inconnu est une déchirure, une captation d’autonomie que les marchés et les bookmakers n’ont pas voulu envisager, que même la mort tragique de la députée Jo Cox n’a pu éviter.

Il y a quelques mois, les pays de l’UE se demandaient s’ils allaient autoriser la Grèce à se maintenir au sein de l’Union, et aujourd’hui c’est l’un d’eux, certes un peu particulier, qui claque la porte!

La pétition hébergée sur le site du parlement en vue de reprogrammer un référendum peut être regardée comme l’expression d’un déni. La colère et la tristesse s’expriment aussi de part et d’autre de la Manche. Des échos antagonistes se font déjà entendre: une sortie rapide, totale, de nature à se prémunir de tout risque de contagion, ou un processus progressif limitant les impacts économiques pour les pays leaders de l’UE. Les négociations vont vite occuper le terrain, et ce sera l’heure de créer de nouveaux liens entre l’Union Européenne et le Royaume Uni, peut être allégé de l’Ecosse; ce sera également le moment de créer de nouveaux liens entre les 27 états membres.

Le chemin du deuil qu’Elisabeth Kübler-Ross a modélisé va être parcouru par des centaines de millions de personnes, chacune à son rythme et à sa manière. Les écosystèmes trouveront de nouveaux équilibres, se réinventeront. D’ici là, les continentaux devront accepter d’avoir été rejetés, d’être abandonnés après une si longue cohabitation; les leaders, en particulier, devront distinguer les résonances personnelles de la situation exogène qu’ils auront à gérer, dans l’intérêt des populations et de leur devenir.

Il est question de processus de transformation dans les entreprises depuis plusieurs années; il nous a rarement été donné d’en vivre un aussi global, complexe, et brutal. Nous apprendrons sans doute beaucoup, … hélas!

 Retrouvez ici les articles du blog – merci d’avance pour vos Correspondances!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.